Ce que signifie le mot « végétalisé » …

Il y a trois ans, nos arbres étaient encore debout et nous parlions déjà des « parterres-poubelles » de la Ville de Versailles : http://montreuilversailles.org/le-parterre-poubelle-brevete-a-versailles/.

Les papiers gras, les gants en plastique et autres objets usagés défigurent la partie du boulevard de la République dont les arbres ont été entre-temps abattus.

Les arbres héros d’un film projeté au cinéma Le Cyrano à Versailles

Monsieur Étienne Decré, habitant de Versailles a attiré notre attention sur le film « L’intelligence des arbres« , qui vient de sortir au cinéma Le Cyrano à Versailles. Nous ne connaissons pas Monsieur Decré, nous n’avons pas encore pu voir son film, toutefois sa bande annonce ne laissera personne indifférent :

Ronsard, en son temps :

« Escoute, Bucheron (arreste un peu le bras)
Ce ne sont pas des bois que tu jettes à bas,
Ne vois-tu pas le sang lequel degoute à force
Des Nymphes qui vivoyent dessous la dure escorce ?
Sacrilege meurdrier, si on prend un voleur
Pour piller un butin de bien peu de valeur,
Combien de feux, de fers, de morts, et de destresses
Merites-tu, meschant, pour tuer des Déesses ? »

 

La consultation du 30 septembre 2017

Le projet de la Mairie a été rejeté définitivement par le vote d’hier. Le « Non » de samedi est le désaveu d’un projet, pas celui d’une équipe, et l’on peut remercier la Mairie de Versailles d’avoir sollicité le 30 septembre l’avis des habitants du quartier de Montreuil.

Si à chaque fois qu’une mairie organisait une consultation, on considérait que le « Non » est un désaveu de l’équipe municipale, celles-ci n’organiseraient plus de consultations ; il faut au contraire les y encourager. Les consultations permettant aux citoyens de participer à la vie de la Cité constituent l’essence même de la démocratie.

 

La disparition des 3/5 des places de stationnement du boulevard de la République attestée par un constat d’huissier

Le soir en semaine vers 21 heures, 195 voitures de riverains sont garées boulevard de la République (cf. constat de Maître Mazari téléchargeable ci-dessous). 114 de ces places doivent disparaître selon le projet de la Mairie de Versailles. Les rues adjacentes sont incapables d’absorber un tel déficit.

Le constat de Maître Mazari montre que 11 véhicules seulement (sur près de 200) « n’ont pas bougé » entre le 19 septembre et le 26 septembre, chiffre non significatif. Il n’y a donc pas de « voitures ventouses » boulevard de République à Versailles. La dernière justification du projet de la Mairie tombe.

Vous pouvez télécharger ci-dessous l’intégralité du constat de Maître Mazari, huissier à Paris, incluant les plans des emplacements des voitures réalisés pendant les comptages

constat d’huissier-Me Mazari-20170927161821h